Logo

Le reptile peut-il être un bon animal de compagnie?

De plus en plus d’amateurs d’animaux de compagnie jettent leur dévolu sur les animaux exotiques, particulièrement sur les reptiles. En effet, dans plusieurs foyers de Vaudreuil-Soulanges, les tortues, lézards et serpents ont pris la place des traditionnels chiens et chats. Les raisons motivant ces choix sont multiples et varient d’un individu à l’autre. Les personnes qui mènent une vie très active n’ont souvent pas suffisamment de temps à consacrer à un chien, un chat ou un oiseau. Le serpent n’en voudra pas à son maître d’avoir travaillé des heures supplémentaires. De plus, un espace restreint complique souvent la garde d’un mammifère ou même d’un d’oiseau. Les reptiles font aussi le bonheur des personnes qui souffrent d’allergies.

À considérer

Tout compte fait, le reptile peut-il être un bon animal de compagnie? Pour bien répondre à cette question, il est important de bien connaître la différence entre les animaux de compagnie domestiques (chiens et chats) et les reptiles. Les soins requis pour conserver un reptile en santé sont, en général, plus contraignants que pour un chien ou un chat. Il est plus facile et plus économique d’ouvrir une boîte de pâté à Félix le chat que de donner des grillons vivants à son lézard. Les conditions de captivité des reptiles sont aussi beaucoup plus difficiles à recréer. Ce n’est pas dans tous les appartements que la température ambiante varie autour de 30 degrés Celcius avec un taux d’humidité de 60 % (conditions requises pour les reptiles tropicaux).

Facteurs importants

Avant de faire l’acquisition d’un reptile, on devra sérieusement prendre en considération plusieurs facteurs, dont les suivants :

  1. La taille : La grande majorité des reptiles vendus dans les animaleries sont juvéniles. La fameuse petite tortue verte (tortue à oreilles rouges) mesure près de 30 cm à l’âge adulte!
  2. Le type d’alimentation : La grande majorité des serpents ne mangent que des proies entières : cœurs tendres, s’abstenir.
  3. Entretien requis et conditions de captivité : Plusieurs croient que les reptiles ne nécessitent aucun entretien. Ceci est totalement faux. Certaines conditions de captivité sont difficiles à recréer et nécessitent des déboursés substantiels.
  4. Reptiles en voie d’extinction : Aucun reptile en voie d’extinction ne devrait être acheté, cela ne peut que favoriser le marché noir et la disparition de ces espèces. L’on devrait toujours favoriser les espèces issues d’élevages.

Source : OMVQ

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*