Logo
Offrir une partie  de sa chasse

Offrir une partie de sa chasse

Moisson Sud-Ouest participe pour une deuxième fois à la campagne Chasseurs généreux conçue spécifiquement pour les banques alimentaires. Elle invite donc les chasseurs de la région à offrir une partie de leur chasse aux personnes dans le besoin.

La campagne, qui a débuté en 2016, a pour objectif de permettre à des familles dans le besoin d’avoir accès à de la viande de qualité dans la majorité des régions du Québec. L’année dernière, le total de kilos de viande récoltée pour l’ensemble du Québec était de 2461,86 kg. À elle seule, Moisson Sud-Ouest a récolté et redistribué 1230,93 kg de viande. Ce qui fait d’elle la banque ayant contribué le plus à la campagne.

Le déploiement provincial de Chasseurs généreux a été inspiré d’un projet du même nom, mis sur pied en 2013 dans la région de Rimouski-Neigette et de la Mitis, par Simon (Pourvoirie Le Chasseur), Claude et Yves Lemay en collaboration avec Mario Ross ainsi qu’un comité de bénévoles. La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs Bas-St-Laurent et son président ont aussi été impliqués dans la mise sur pied de ce projet à titre
de collaborateurs. Depuis sa création, le succès de Chasseurs généreux est indéniable dans cette région, ce qui a inspiré le déploiement provincial.

Pour les gens d’ici

Pour faire leur don de viande, les chasseurs doivent se rendre chez l’un des bouchers accrédités par Chasseurs généreux pour faire débiter leur cerf, orignal ou ours noir, les trois bêtes acceptées dans le programme. Ils indiquent directement au boucher quelle quantité de viande ils souhaitent remettre en don à Moisson Sud-Ouest. Le boucher congèlera la viande et informera la banque alimentaire lorsqu’elle doit venir chercher les provisions.

« La viande va rester dans la région. Le camion de Moisson va aller directement chez le boucher et va le ramener ici. Nous allons pouvoir répondre aux besoins de ceux qui ont besoin de viande pour se nourrir. Offrir une diversité permet aux gens d’essayer des nouveaux produits qu’ils n’auraient pas essayé à la base à cause des coûts, mais aussi de leur permettre de mieux se nourrir de diverses façons au lieu de rester toujours avec le même aliment », explique Patrick Hébert, coordonnateur communications et événements chez Moisson Sud-Ouest.

La viande qui sera remise à Moisson Sud-Ouest sera hachée, car cela est plus facile à cuisiner de la sorte. Il faut savoir que la viande est de grande valeur nutritive et monétaire, ce qui fait d’elle une denrée très appréciée. Les familles moins fortunées ont parfois de la difficulté à avoir accès à cet aliment faisant partie d’un régime alimentaire équilibré.

Appel aux bouchers

Moisson Sud-Ouest invite, également, les bouchers à rejoindre le mouvement. « La procédure est simple. Ils vont nous contacter directement et nous allons leur fournir les informations à connaître pour pouvoir être accrédités. On leur fait remplir le formulaire et l’on transfère le tout à la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs ainsi qu’à la Banque alimentaire Québec pour qu’ils puissent approuver leur accréditation », précise Patrick Hébert. Pour le moment, un seul boucher est répertorié pour Montréal, Laval et Montérégie.

On peut obtenir plus de renseignements en contactant Moisson Sud-Ouest au 450 377-7696.

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*