Logo

Taï-chi Gilles D’Anjou : à la découverte du taï-chi

Gilles D’Anjou a pratiqué tous les sports et couru deux marathons. Il a appris la ­méditation, pratiqué le yoga, puis ­découvert un art chinois : le taï-chi-chuan.

Un texte d’un magazine sur la santé traitait d’harmonie du corps et de ­l’esprit, de la grâce et de la beauté des gestes lents et précis. Ses photos captèrent l’attention de Gilles D’Anjou, le sujet étant parfaitement droit, comme en état de grâce, esprit concentré et dégageant une impression d’aisance. Depuis, Gilles ­D’Anjou aime pratiquer le taï-chi. En 1997, il s’est rendu seul en Chine, puis y est retourné en 2002 avec 10 de ses élèves pour voir de près des maîtres orientaux et perfectionner cet art du mouvement non violent et de la santé énergétique.

En 1985, il a fondé l’École de la voie du tai-chï et du qi gong. Le taï-chi répond à ses attentes et ne cesse de le surprendre. Selon Gilles D’Anjou, « notre potentiel hu­main est infini, et nous pouvons, en ­utili­sant cette méthode, transformer ­l’ordinaire en extraordinaire ».

Preuves à l’appui

Cette technique agit au quotidien en équilibrant la vie de ses adeptes. Chaque séance, ils obtiennent des résultats ­concrets, jamais dans la gêne ou la ­souffrance, mais plutôt dans la paix et le calme. Les rides font place à une peau remplie de vitalité et à un teint sain exprimant la santé énergétique. Les yeux ­brillent, le corps est détendu et paisible, débordant d’énergie vitale (chi). Désirez-vous augmenter votre qualité de vie? Gilles D’Anjou vous invite à vous ­initier à cet art et à le pratiquer assidûment. Faites-vous ce cadeau!

Pour obtenir plus d’information ou encore vous inscrire à la session de septembre, composez le 450 265-4031.

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*