Logo

Fêter le Jour de la Terre tous les jours – Les raisons de changer ses habitudes de consommation au quotidien!

 

Le 20 mars dernier, près d’un mois avant le Jour de la Terre, Le Devoir a publié les résultats d’une étude réalisée de concert par les universités du Maryland et du Minnesota annonçant l’effondrement de la civilisation humaine d’ici quelques décennies seulement.

Le premier Jour de la Terre s’est tenu le 22 avril 1970 aux États-Unis, où 20 millions d’activistes s’étaient réunis afin de sensibi­liser les Américains à la question. Aujourd’hui, le Jour de la Terre est célébré par plus de 500 millions de personnes dans 184 pays. L’objectif du mouvement est simple : inciter les gens à préserver l’environnement. Mais encore faut-il savoir comment.

Réutiliser plutôt que recycler

S’il est facile de recycler, ce n’est pas l’action la plus efficace pour diminuer notre quantité de déchets. Il importe de réutiliser davantage : tant de choses dont nous nous débarrassons dans nos poubelles et nos bacs à recyclage vont finalement s’accumuler dans l’environnement.

Saviez-vous qu’il existe un septième continent? Au nord de l’océan Pacifique, il y a un endroit où tous les déchets convergent à cause des courants marins. Ce continent est uniquement composé de plastique, et sa superficie est la même que celle du Québec : six fois supérieure à la superficie de la France.

Trucs et conseils pour réduire la taille de ses poubelles

Quelque 44 % de la poubelle québécoise est de la matière organique. Il faut donc commencer par réduire les déchets ména­gers produits au quotidien. Avant d’aller à l’épicerie, dressez une liste des choses qui vous manquent. Vous éviterez ainsi d’acheter en double et d’en jeter par la suite. N’achetez pas en grande quantité en pensant économiser : prenez la quantité qu’il vous faut.

Pour effectuer des rénovations, nul besoin d’acheter les outils nécessaires : vous les utiliserez probablement qu’une ou deux fois. Plusieurs commerces offrent la location d’outils; il suffit de jeter un coup d’œil aux alentours. De plus, la location d’appareils revient moins cher que l’achat.

Par ailleurs, il est parfois difficile de trouver des pièces de rechange. La plupart du temps, il s’avère impossible de réparer ses électroménagers, par exemple, car les pièces de remplacement d’un vieil appareil et les réparateurs se font rares. En magasin, on vous conseillera d’acheter l’appareil dernier cri parce que, de toute manière, la réparation coûte plus cher que d’acheter du neuf!

Avant un achat, informez-vous sur les marques qui offrent aussi la réparation, pour être assuré de l’offre de pièces de remplacement.

Il faut changer nos habitudes de consommation mais aussi d’utilisation, il n’y pas que des produits à usage unique sur le marché. Le monde occidental est encouragé à consommer : selon le Centre canadien d’éducation aux médias et de littératie numérique, un Nord-Américain est confronté à 3000 annonces par jour.

Dans tous les médias (télévision, radio, Web ou papier), les publicités invitent les gens à se procurer l’appareil dernier cri. Par exemple, le nouveau iPhone 5 a été vendu à quelque 50 millions d’exemplaires, malgré les plaintes des consommateurs à la suite du changement de la prise originale du iPhone.

Encourager le changement

Les communautés scientifiques, cultu­relles et politiques travaillent ensemble depuis déjà plusieurs années pour sensibiliser la population mondiale au réchauffement climatique. La communauté scientifique a prouvé que les besoins humains ont modifié les écosystèmes de la planète, et ce, à long terme.

« Réemploi, recyclage ou compostage, transports en commun ou covoiturage, les actions positives nous accompagnent pour modifier progressivement notre conscience environnementale, affirme le porte-parole du Jour de la Terre Québec, Jacques Languirand. Le 22 avril et tous les jours, fêtons la planète en changeant nos habitudes. »

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*