Logo

À l’origine de la mère Noël : des lettres exclusives

Si le père Noël est la vedette incontestée de la période des fêtes, la mère Noël y occupe une place secondaire. On y fait bien référence quelquefois pour son soutien au père Noël, mais sans plus. Portrait d’une femme dévouée qui travaille dans l’ombre.

Saviez-vous que la mère Noël a une sœur? Cette dernière s’appelle Olga et habite la Russie. Elles entretiennent une riche correspondance depuis toujours. Les Hebdos du Suroît ont eu la chance unique de consulter ces lettres et y ont trouvé quelques références au quotidien de l’illustre dame. Dans ses lettres, la mère Noël parle abondamment de son travail quotidien. Elle passe beaucoup de temps dans la cuisine à préparer les repas du père Noël et de tous les lutins. Si elle est reconnue pour ses délicieux biscuits, elle se spécialise aussi dans divers repas chauds, comme le pâté au saumon et la soupe aux pois. Pour elle, la cuisine est une véritable passion! « Hier, j’ai inventé une délicieuse recette de poulet rôti au gingembre, ma sœur. C’était tout à fait amusant! Tu aurais adoré! » écrit-elle.

La mère Noël s’affaire aussi à retoucher les vêtements du père Noël et des lutins, ainsi qu’à leur tricoter toutes sortes de vêtements. Comme il n’y a pas de magasin général au pôle Nord, elle doit s’assurer que les vêtements sont durables. « Je dois te laisser, car je dois terminer un petit chandail pour le lutin Pickle, qui se plaint constamment du froid », rédige-t-elle en conclusion d’une lettre. La mère Noël est très forte. Elle explique dans ses lettres que c’est elle qui bûche le bois et qui alimente le foyer de la grande maison. Quelle dame surprenante!

Des passe-temps

Stack of the old lettersCes lettres à Olga permettent de connaître une autre facette de la mère Noël. En effet, elle y parle de ses passe-temps, dont la peinture. « Cette semaine, j’ai peint une magnifique toile que j’ai offerte au lutin Grelot. Elle représente une tempête de neige au lever du soleil. Grelot était ravi! », écrit-elle.  La mère Noël utilise souvent son talent créatif pour aider les lutins à construire des jouets. Elle adore peindre les jouets de bois, comme les trains, les avions et les chevaux.

Un travail essentiel

Aucune lettre de la mère Noël n’est datée du 19 au 26 décembre. En effet, elle explique que cette période est beaucoup trop occupée pour qu’elle prenne le temps d’écrire. Dans une lettre datée du 28 décembre, elle traite toutefois de son rôle crucial au cours de la nuit de Noël : « Lorsque le père Noël quitte pour sa tournée, je reste au quartier général devant le poste de surveillance. Je porte un casque d’écoute et communique constamment avec lui. Si un pépin arrive, je suis en mesure de l’aider grâce à nos technologies magiques. Avant qu’il ne revienne, je réalise aussi le grand ménage de l’atelier avec les lutins et prépare un bon lait chaud au miel pour le père Noël. » Il est tout à fait passionnant de lire en toute exclusivité ces lettres pour en apprendre sur la mère Noël. « J’espère que les enfants de Vaudreuil-Soulanges passeront un très beau Noël en famille », écrit-elle dans une récente missive. Cette année, ayez une petite pensée pour cette femme dévouée qui travaille en coulisses pour faire sourire les enfants.

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*