Logo

À l’origine de l’Épiphanie : les Rois mages célébrés

L’Épiphanie est une fête chrétienne qui célèbre le Messie venu et incarné dans le monde et recevant la visite et l’hommage des Rois mages. Elle est soulignée le 6 janvier. Jusqu’à la fin du IVe siècle, elle était la grande et unique fête chrétienne de la « manifestation du Christ dans le monde ».

Depuis la naissance de la fête de la Nativité (Noël), célébrée le 25 décembre, l’Épiphanie met l’accent sur des sens spécifiques selon les confessions et les cultures. Depuis le XIXe siècle, on l’appelle aussi « jour des Rois » en référence à l’adoration des Rois mages. Cette fête souligne la visite et l’adoration de l’enfant Jésus par les Rois mages, relatée dans l’Évangile selon Matthieu. Bien que la Bible ne révèle pas leur nombre, la tradition veut qu’ils soient trois : Gaspard, Melchior et Balthazar.

Pourquoi une fève?

La tradition veut aussi que l’Épiphanie soit l’occasion de « tirer les rois » : une fève est cachée dans une pâtisserie, et la personne qui découvre la fève devient le roi de la journée. Cette pratique trouverait son origine dans les Saturnales de la Rome antique. Pendant ces fêtes païennes célébrées début janvier, les rôles étaient inversés entre les maîtres et les esclaves, qui devenaient les « rois d’un jour ». Ce n’est que vers 1875 que les figurines en porcelaine remplacèrent les fèves.

Wisemen visiting JesusLes Rois mages, qui ont rendu visite à Jésus quelque temps après sa naissance, sont célébrés à l’Épiphanie.

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*