Logo

À l’origine des lutins du père Noël : une communication inattendue

Des employés des Hebdos du Suroît qui préfèrent conserver l’anonymat ont des contacts privilégiés avec deux lutins du père Noël : Pickle et Grelot. Ces lutins fort populaires au sein de leur confrérie ont accepté de parler de leur vocation à leurs amis de Vaudreuil-Soulanges.

Pickle et Grelot ont été joints grâce à la magie de Skype par les employés des Hebdos du Suroît. La communication a été établie difficilement, une aurore boréale au pôle Nord brouillant les ondes. Les deux camarades étaient alors en pause. Leurs journées de travail sont longues ces temps-ci.

Christmas Elves DancingQ : Bonjour, Pickle et Grelot! Malgré votre travail, vous semblez en pleine forme!

Pickle : Oh oui! Nous travaillons très fort, mais nous adorons ça. La mère Noël prend bien soin de nous, alors nous sommes pleins d’énergie. Surtout Grelot… C’est impossible de l’arrêter!

Grelot : Hi, hi, hi! C’est vrai! L’autre jour, je me suis assoupi à mon poste. Je ne m’étais pas rendu compte qu’il était si tard. J’étais en train de construire une super voiture de course rouge pour un petit garçon de L’Île-Perrot.

Q : Combien de lutins travaillent-ils au pôleNord?

Grelot : Notre confrérie de lutins compte 88 membres. Les lutins sont répartis selon leurs préférences et leurs talents dans divers départements. Moi, je suis dans le département des jouets véhicules. Pickle, lui, est dans le département des arts.

Pickle : C’est le meilleur département! On répond aux demandes de peinture, de crayons de couleur, de pâte à modeler et de jouets créatifs. Depuis quelques années, nous avons un nouveau département technologique pour les demandes de gadgets électroniques. Ce sont de vrais génies, ceux-là!

Q : Travaillez-vous à la construction des jouets toute l’année?

Grelot : Oui. Mais en début d’année, de janvier à avril environ, c’est plus tranquille. Nous mettons au point de nouveaux outils de travail et préparons certains jouets que nous savons populaires.

Pickle : Pendant ces mois, nous avons plus de temps libres. Alors, nous faisons plusieurs activités : ski, pêche, bonhomme de neige, hockey. Grelot a déjà brisé une fenêtre de l’atelier tellement son lancer frappé manque d’acuité… Le père Noël était furieux! Hi, hi, hi!

Q : Quel est votre rôle la nuit de Noël?

Pickle : Nous sommes tous très fébriles et espérons que tout se passe bien pour le père Noël! Tous ensemble, nous mettons de l’ordre dans l’atelier. Ensuite, nous allons dans le salon, devant une grande fenêtre, pour attendre le retour du père Noël.

Grelot : Ce que les gens ne savent pas, c’est que, pendant que nous patientons au grand salon, la mère Noël se charge de la distribution de nos cadeaux. Eh bien oui! Nous aussi, nous en recevons! C’est le père Noël lui-même qui les construit, et la mère Noël les laisse sur notre oreiller.

Q : Je vous remercie beaucoup de nous avoir parlé de votre métier. Joyeux Noël!

Grelot : Ça nous a fait plaisir! Joyeux Noël, Vaudreuil-Soulanges!

Pickle : Joyeux Noël à vous, mes amis! À bientôt!
Sur ces mots, la communication est coupée. Les petits visages souriants de nos deux amis disparaissent de l’écran.

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*