Logo

Attiser la flamme des sciences chez les jeunes

Boy making experimentsDepuis plusieurs années, le nombre d’étudiants inscrits dans des programmes de science et technologie est en baisse constante.

Nos jeunes n’y trouveraient-ils plus d’intérêt? Le mot « science » serait-il démodé? Les programmes seraient-ils trop difficiles, ou perçus comme l’étant trop? Dans quelque temps, nous aurons peut-être une réponse à ces questions, car des experts l’étudient.

La problématique peut sembler banale, mais il s’agit d’un véritable enjeu. La quantité de diplômés en science et technologie influence indirectement la capacité de notre société à innover et évoluer. L’innovation est depuis longtemps reconnue comme l’undes principaux moteurs de l’économie moderne. Pour certains, elle apporte la compétitivité saine à notre marché. Pour d’autres, elle améliore simplement et directement la condition humaine.

Afin de contrer les préjugés que la génération de demain éprouve à l’égard de la science, l’Université du Québec à Montréal et de l’Université de Sherbrooke ont constitué une nouvelle chaire de recherche l’an dernier.

L’objectif de cette nouvelle entité est de stimuler l’intérêt des jeunes pour la science et la technologie. L’initiative est la bienvenue, spécialement dans le contexte actuel de démotivation des jeunes. À vous de valoriser la science, la curiosité et la découverte chez votre jeune écolier!

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*