Logo
Comment la maternité a changé ma vie – Fièrement maman

Comment la maternité a changé ma vie – Fièrement maman

« P’tite-mère-née », j’ai toujours su qu’un jour je vivrais les joies (et les peines!) de la maternité. À 18 ans, j’ai rencontré celui qui allait devenir l’homme de ma vie, le père de mes enfants. Après sept ans à partager notre quotidien, le moment y était enfin : celui de se lancer dans cette grande aventure et de mettre au monde une nouvelle petite vie.

Je m’embarquais dans ce périple aveuglément, sachant que tous les jours seraient différents et entraî­neraient de nouveaux défis. À peine quelques heures après la naissance de Loïc, je me suis rendu compte à quel point chaque enfant est différent. Je m’attendais à ce que mon bébé soit « parfait ». Mais un bébé « parfait » ce n’est pas seulement un enfant en santé? N’est-ce pas la seule chose qu’on souhaite aux parents? Des conceptions préétablies, j’en avais à la tonne… et bien inconsciemment. Je croyais qu’un bébé, ça s’endormait au sein, pas le mien. On me disait : « Fais un tour d’auto, tu verras, c’est magique! » Pas dans mon cas. L’allaitement, c’est merveilleux, et si ça ne fonctionne pas, tant pis! C’est du moins ce que je pensais, avant d’avoir connu les hauts et les bas de ce qu’on appelle « l’or blanc ».

La vie m’a envoyé un petit guerrier du sommeil! Trop curieux pour ne rien manquer de ce qui l’entoure, mon fils m’aura fait faire toutes sortes de galipettes pour l’amener dans les bras de Morphée! Une poche magique installée dans le lit préalablement pour y laisser une chaude sensation lorsque je le déposerais une fois endormi, les cent pas dans la maison avec le doudou près du visage, ou la vibration de ma main sur son petit corps (tout en tenant sa suce qu’il n’a jamais vraiment voulu avoir!). Jusqu’ici, rien de trop sensationnel. Mon truc ultime? Le ballon d’exer­cice! Oui, oui, vous avez bien lu. Moi qui croyais qu’un bébé, ça aimait se faire bercer. Une autre fausse idée de ma part! J’aurai ainsi passé les trois premiers mois de sa petite vie à rebondir sur ce gros ballon. Le rebond était magique : en un instant, il calmait ses pleurs et l’entraînait dans un doux sommeil.

Si ma vision de la maternité et de ce que devait être un bébé était naïve, la bouffée de bonheur qui m’envahissait (et m’envahit toujours!), à chaque  petite réussite, estompait la fatigue…et les cernes des nuits trop courtes!

Je comprends aujourd’hui qu’être maman, c’est non seulement le plus grand rôle qu’on puisse avoir, mais c’est aussi une façon de changer notre vision de la vie. La maternité m’a rendue « peace and love ». Je prends les défis un à un et je me pose souvent la question : « Es-tu heureuse aujourd’hui? » Une réponse à laquelle je réponds maintenant plus souvent à l’affirmative, surtout que mon plaisir sera doublé à l’automne prochain. Et vous, êtes-vous heureux aujourd’hui? Bonne fête des Mères!

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*