Logo

Conseils et astuces – Tenir ses résolutions, c’est possible!

En ce début d’année 2014, nous sommes nombreux à prendre des résolutions et à vouloir adopter de saines habitudes de vie qui peuvent même prévenir le cancer. La Société canadienne du cancer (SCC) offre ses conseils afin de tenir nos résolutions.

D’abord, il est important de trouver nos propres motivations, de choisir des activités physiques qui nous conviennent et de les planifier au quotidien en les intégrant à notre horaire selon des objectifs réalistes.
La SCC recommande au moins 150 minutes d’activité physique par semaine. Pour ce faire, nous pouvons pratiquer notre activité en continu ou par tranches (par exemple, deux fois 15 minutes, trois fois dix minutes ou  une fois 30 minutes). Nous devrions privilégier les activités aérobiques telles que la marche rapide, le jogging, le vélo, le patinage, la raquette ou la natation. Et pour joindre l’utile à l’agréable, pourquoi ne pas recourir à la marche ou au vélo comme moyen de transport ?

De plus, nous devrions viser une intensité modérée, c’est-à-dire qui fait battre le cœur plus vite qu’au repos, mais qui vous permet de parler durant l’effort. Au besoin, il est possible d’alterner entre des périodes de faible intensité et d’intensité plus élevée (par exemple, une marche modérée pendant trois minutes, suivie d’une marche rapide pendant une minute, et ainsi de suite). Les exercices de musculation et de flexibilité, complémentaires, peuvent nous permettre de maintenir nos os, nos muscles et nos articulations en bonne condition.

Pour ceux qui manquent de motivation ou qui désirent être encadrés, il est possible de joindre un professionnel spécialisé en activité physique en visitant le www.kinesiologue.com.

Améliorer son alimentation

Tout changer de son alimentation d’un coup n’est pas réaliste, cela doit être fait graduellement. La SCC conseille de planifier les repas de la semaine au lieu d’attendre à la dernière minute, et de privilégier la cuisine maison aux plats surgelés ou préemballés qui sont en général trop riches en sel, en sucre et en gras. De plus, si nous cuisinons en plus grande quantité, nous aurons notre dîner pour le lendemain. Acheter ses légumes déjà coupés ou en couper une bonne quantité d’avance permet d’économiser beaucoup de temps et complète aisément la boîte à lunch.

Nous devrions éviter les charcuteries autant que possible. Le poulet, les œufs, le thon et le saumon fumé sont pour leur part d’excellents choix. Nous devrions composer des repas à base de fruits et de légumes, de grains entiers, de produits laitiers, de viandes, de poissons et de légumineuses.

Enfin, la SCC recommande d’éviter d’avoir constamment à portée de la main des boissons gazeuses, des croustilles, des pâtisseries et des biscuits achetés s’il nous est impossible d’y résister. Achetons-en à l’occasion.

Renoncer à la cigarette

La nicotine contenue dans le tabac entraîne un surplus de dopamine, laquelle a un effet direct, mais éphémère, sur l’humeur et sur la sensation de bien-être que le fumeur ressent à chaque cigarette. Ainsi, pour atténuer l’état de mal-être lié au sevrage tabagique, l’ex-fumeur doit réapprendre à produire la dopamine naturellement sans avoir recours à la nicotine. Pour ce faire, faisons du sport, des activités créatives ou réconfortantes, ou encore faisons-nous plaisir et récompensons-nous le plus souvent possible.

Diminuer les symptômes de sevrage augmente les chances de réussite. Les personnes désireuses d’arrêter de fumer ne devraient pas hésiter à utiliser une thérapie de remplacement comme des timbres, des gommes, des pastilles, un inhalateur ou un vaporisateur buccal.

Cependant, arrêter de fumer peut causer du stress, de l’anxiété et de l’irritabilité. La SCC conseille d’éviter les excitants comme le café et les boissons gazeuses stimulantes. Pratiquons des activités favorisant la relaxation et le plaisir. Il est recommandé de prévenir nos proches de notre plus grande sensibilité et de demander leur soutien. Occupons notre esprit pour ne pas laisser les envies prendre le dessus en faisant des mots croisés ou toute autre activité qui occupe notre attention.

Éloignons ce qui pourrait susciter des envies (cigarettes, cendriers, briquets, les autres fumeurs, etc.). Souvenons-nous des avantages à cesser de fumer et des raisons qui nous ont poussés à faire ce choix.
Pour occuper nos mains et notre bouche, jouons avec une balle antistress, ou encore mangeons des bonbons sans  sucre, mâchons de la gomme ou brossons-nous les dents. Trouvons des substituts à porter à notre bouche (les bâtons pour le café, des pailles coupées de la longueur d’une cigarette, des crudités, une bouteille d’eau avec bouchon à succion, etc.).

Enfin, pour atténuer la prise de poids, augmentons notre niveau d’activité physique, que ce soit simplement en prenant des marches. Ne confondons pas la « faim » de fumer avec le besoin de manger. Calmons nos envies de grignoter avec des aliments sains et peu caloriques, et buvons au moins un litre et demi à deux litres d’eau par jour (s’il n’y a pas de contre-indication).

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*