Logo

De l’amour pour Noël : baiser sous le gui

Romantique, cette tradition de s’embrasser sous le gui, n’est-ce pas?

Le gui symboliserait la paix, la santé et le bonheur. Autrefois, on lui attribuait le pouvoir de guérir la maladie et la stérilité. Pas étonnant que les amoureux s’en soient approprié les bienfaits!

À une époque lointaine, les druides considéraient le gui comme une plante sacrée, un remède universel qu’ils appelaient d’ailleurs « rameau d’or », qu’ils étaient les seuls à pouvoir cueillir. Pour rendre hommage aux divinités, ils avaient l’habitude de brûler le gui et d’en distribuer à l’assistance. Ainsi, nos ancêtres le suspendaient soit à leur cou, soit à l’entrée de leur maison afin de s’assurer une protection. À l’arrivée des invités, les uns et les autres s’embrassaient sous le gui dans le but de se porter bonheur mutuellement.

Une autre rumeur veut qu’autrefois, les ennemis qui se rencontraient sous le gui dans la forêt devaient jeter les armes et s’accorder une trêve jusqu’au lendemain. De là serait venue la coutume de suspendre un gui au plafond et d’y échanger un baiser en guise d’amitié.

Aujourd’hui, lorsque des partenaires s’embrassent sous une feuille de gui dans le temps des fêtes, on dit que cela leur sera bénéfique, annonciateur d’une longue vie de couple ou même d’un mariage.

Seniors Under the MistletoeVous passez sous le gui? N’oubliez pas de réclamer votre baiser! (Photothèque)

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*