Logo

Économiser en préparant sa déclaration de revenus

Senior couple looking at bank account on digital tabletAprès avoir passé des années à travailler, on peut enfin se retirer et profiter des belles années de la retraite.

Nos journées peuvent être pleines d’activités comme le golf, le ski, le bridge ou le travail bénévole avec son organisme de bienfaisance préféré. Il y a toutefois une activité que l’on ne doit pas trouver aussi agréable : la préparation de sa déclaration de revenus.

Il y a cependant plusieurs crédits et prestations dont on peut profiter et qui pourraient être une source de motivation pour passer à travers ce processus et même aider à maximiser son argent de retraite. En voici quelques-uns :

Il est possible de fractionner notre revenu de pension avec son époux ou conjoint de fait, en lui allouant jusqu’à 50 % de notre revenu de pension admissible afin de payer moins d’impôt.

• Si on utilise régulièrement le transport en commun pour se déplacer, il est possible de demander dans sa déclaration de revenus un crédit d’impôt non remboursable de 15 % fondé sur le coût de certains laissez-passer de transport en commun.

• Si on, ou notre époux ou notre conjoint de fait a une déficience physique ou mentale grave et prolongée, on peut être admissible au crédit d’impôt pour personnes handicapées.

• Si on prend soin de son conjoint ou d’un autre membre de sa famille ayant une déficience physique ou mentale qui le rend dépendant de nos soins, le montant pour aidants familiaux pourrait nous faire économiser.

• Lorsque l’on produit notre déclaration, on peut demander le crédit pour la taxe sur les produits et services/taxe de vente harmonisée, qui nous permet de récupérer une partie ou la totalité de la TPS ou de la TVH que l’on paie.

Tous les renseignements que les aînés doivent connaître au moment de préparer leur déclaration de revenus se trouvent à www.arc.gc.ca/aines. Voici un dernier petit conseil : on peut produire sa déclaration en ligne cette année et utiliser le dépôt direct, tout en profitant de son remboursement d’impôt en aussi peu que huit jours. (E.N.)

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*