Logo
Éduc’alcool lance un guide pour rester debout

Éduc’alcool lance un guide pour rester debout

Des milliers de gens se regrouperont partout au Québec pour célébrer la fête nationale les 23 et 24 juin prochains. Cette année, Éduc’alcool souligne l’événement en publiant le Guide de survie de la Fête nationale 2014.

Ce guide donne des tuyaux pour éviter l’abus et rappelle que pour profiter à plein de la fête, ceux qui choisissent de prendre un verre gagnent toujours à le faire avec modération. L’organisme a en effet choisi d’aider tous les inconditionnels de la Saint-Jean-Baptiste à passer sans danger une journée réjouissante, sans risque de gâcher une si belle fête. « Bien sûr, nous reconnaissons tous que l’alcool a sa place dans les célébrations de la fête nationale. Malheureusement­, pour certains, l’événement devient­ un prétexte pour boire avec excès. Ce n’est évidemment pas un comportement que nous encourageons, et nous souhaitons que notre Guide de survie, qui incite à la modération, contribue à rendre cette journée aussi sûre que festive. Prendre un coup, même juste une fois et même le jour de la fête nationale, c’est prendre un coup de trop », indique le directeur général d’Éduc’alcool, Hubert Sacy.

Cette année, Éduc’alcool a produit des milliers de macarons invitant tous les Québécois à se faire les porte-paroles de la modération en arborant fièrement le message à l’effet qu’il n’y a qu’une seule façon de fêter le Québec : debout­!

L’organisme a également produit des milliers d’autocollants que plusieurs comités organisateurs de la fête nationale ont commandés, de même que des versions imprimées du guide de survie pour les diffuser lors des célébrations de leur ville ou quartier. C’est ce qu’a précisé le directeur général d’Éduc’alcool.

Des conseils pour fêter sans danger

– Cassez la croûte. Il ne s’agit pas de grignoter une poignée de croustilles entre deux pintes. Avant de prendre un verre, offrez-vous un repas digne de ce nom. C’est jour de fête, après tout!

– Tournée générale? Tout le monde ne boit pas au même rythme, c’est bien connu. Il n’y a donc pas de mal à pas­ser son tour ou à s’abstenir tout court. Un truc? Payez la traite à deux ou trois amis à la fois, pas plus. Et passez à l’eau avant de prendre un verre de trop.

– Hydratez-vous! L’eau n’est peut-être pas la boisson officielle de la fête nationale. Pourtant, il n’y a rien de tel qu’un Saint-Laurent bien frappé entre deux pintes pour garder les fêtards – d’un jour ou de toujours – frais et dispos plus longtemps.

– Allez-y mollo! Du petit verre entre copains à la virée sans lendemain, le chemin est parfois court. Donnez-vous une vraie bonne raison de ne pas dépasser les bornes en faisant des plans concrets pour le lendemain. Puis, modérez-vous pour être certain d’arriver à les mener à bien.

– Lendemain de veille. Même après une bonne nuit de sommeil, même quand vous avez métabolisé tout ce que vous avez bu, et même si le taux d’alcool dans votre sang est revenu à zéro, vous n’êtes pas forcément en pleine possession de vos moyens. Est-ce que l’ivresse aurait des effets prolongés? Et comment!

– SOURCE Éduc’alcool

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*