Logo
Fête – Une maison hantée dont on se souviendra

Fête – Une maison hantée dont on se souviendra

Les décors d’Alain Grégoire, version 2016. Photo Josiane Farand

Depuis environ une vingtaine d’année, Alain Grégoire, un résident de Saint-Lazare, aménage autour de sa propriété, une véritable galerie de l’horreur lorsqu’arrive la période de l’Halloween.

Si au début, les décorations de sa maison hantée étaient plutôt modestes, au fil des années, son aménagement est devenu de plus en plus… monstrueux. Tellement que maintenant, sa maison hantée est devenue un must. L’année dernière, pas moins de 4 500 personnes sont venues voir sa galerie de l’horreur et plus de 1600 sacs de friandises ont été distribués. Sa maison hantée, reconnue dans la région, voire d’encore plus loin, attire tellement de monde que la Ville de Saint-Lazare a même fermé la rue le 31 octobre 2016.
« Ce ne sont pas juste de simples décorations, mais aussi et surtout, une ambiance avec les sons, les lumières, les rires et les cris des enfants (et des parents parfois) apeurés, et tout le terrain chez moi est exploité, précise spontanément Alain Grégoire d’entrée de jeu. J’ai toujours trippé sur l’Halloween et c’est justement pour cela que je le fais chaque année, pour le plaisir de tripper et pour les enfants. Ça coûte cher, je l’admets, mais c’est pas grave, c’est une fête, cela vaut la peine. J’ai beaucoup de plaisir à le faire et surtout, les visiteurs ont beaucoup de plaisir », explique le passionné qui, étrangement, n’est pas un grand fan de films d’horreur.

Un plaisir renouvelé

Chaque année, Alain Grégoire se demande s’il va refaire sa maison hantée. « C’est beaucoup de travail. L’année dernière, j’ai consacré huit fins de semaines pour préparer tout cela. Juste d’assembler les personnages, prends beaucoup de temps. Mais heureusement je ne suis pas seul. C’est un travail d’équipe extraordinaire. C’est grâce à plein de monde, dont ma conjointe, que c’est une réussite chaque fois. Si j’étais tout seul, je ne le ferais pas, de confier Alain Grégoire. Chose certaine, je le fais toujours somme si c’était la dernière année. Je donne donc le maximum », indique celui qui fait tous les magasins spécialisés pour se mettre à jour.
Plusieurs bénévoles, des voisins viennent donner un coup de main. Et même le soir de l’Halloween, il peut compter sur des gens qui vont personnifier l’un ou l’autre monstre. Comme une liseuse de bonne aventure, par exemple. D’autres viennent faire du maquillage.
De plus cette année, Alain Grégoire aura une zone cinéma avec une machine à popcorn. Déjà qu’il avait une machine à barbapapa dans sa zone de clown. « Dans la zone des pirates, je donnais de petits bonbons et Familiprix y contribue, de même que la Ferme Martel pour les épis de blé d’Inde. »

Peaufiner d’année en année

Cette année, il dispose d’environ 150 personnages électroniques, tous plus effrayants les uns que les autres. « Je peaufine beaucoup plus maintenant. Je suis rendu dans une période de peaufinage. Je fonctionne avec des zones et chaque zone à son thème. Sorcières, loups garous, pirates, clowns, zombie et l’inévitable cimetière sont au menu de la soirée. »

Pour une bonne cause

Un jour, on a suggéré à Alain Grégoire de faire d’une pierre deux coups soit d’en faire aussi profiter un cause communautaire. Jusqu’en 2016, c’est la Maison de soins palliatifs Vaudreuil-Soulanges qui en a profité. L’année dernière, pas moins de 6000 $ ont été amassés. « Je ne le fais pas pour ça, mais il y a trois ans, j’ai mis un chaudron afin que le gens y dépose des dons. Si les gens veulent soutenir une cause et faire un don, c’est très bien et cette fois, le total des dons sera versé au Club optimiste de Saint-Lazare qui m’a beaucoup aidé depuis des années dans le montage du site», révèle-t-il. Ce dernier remercie notamment Gaz Metro plus pour sa contribution. « Les enfants qui vont venir cette année, vont s’en souvenir longtemps », dit Alain Grégoire. La maison hantée est située au 2236, rue de l’Orchestre à Saint-Lazare. —

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*