Logo

Journée internationale de la femme – L’égalité au féminin

La Journée internationale de la femme est célébrée dans de nombreux pays du monde. C’est un jour où les femmes sont reconnues pour leurs  réalisations, sans égard aux divisions nationales, ethniques, linguistiques, culturelles, économiques ou politiques.

Cette journée est l’occasion de faire le point sur les luttes et les réalisations passées et surtout de préparer l’avenir des futures générations de femmes.

En 1975, lors de l’Année internationale de la femme, l’Organisation des Nations Unies a commencé à célébrer la Journée internationale de la femme le 8 mars. Deux ans plus tard, en décembre 1977, l’Assemblée générale a adopté une résolution proclamant la Journée des Nations Unies pour les droits de la femme et la paix internationale, à observer n’importe quel jour de l’année par les États membres, conformément à leurs traditions historiques et nationales. En adoptant sa résolution, l’Assemblée générale a reconnu le rôle des femmes dans les efforts de paix et de développement et a appelé les peuples à mettre fin aux discriminations et à renforcer le soutien à la pleine participation des femmes.

La Journée internationale de la femme est apparue dans le contexte des mouvements sociaux au tournant du XXe siècle en Amérique du Nord et en Europe.

Le thème de cette année, « L’égalité pour les femmes, c’est le progrès pour tous et toutes », souligne combien l’égalité des sexes, l’émancipation des femmes, la pleine jouissance de leurs droits et l’éradication de la pauvreté sont essentielles au développement économique et social. Il met également l’accent sur le rôle primordial des femmes en tant qu’agents du développement.

Tout n’est pas rose

Une étude de l’Institut de la statistique du Québec révèle que les femmes n’ont pas encore atteint le niveau des hommes en matière de rémunération. En effet, de nombreuses disparités subsistent entre collègues.

Pour les hommes cadres en gestion, le salaire horaire moyen était de 51,81 $ en 2012, comparativement à 33,91 $ pour leurs collègues féminines. Du côté des enseignants, les hommes empochent 33,24 $ de l’heure, contre 31,20 $ pour les enseignantes. Une inégalité est même notée dans un secteur traditionnellement perçu comme féminin : les milieux de garde. Les hommes y gagnent 16,83 $ l’heure, contre 15,35 $ pour les femmes.

Les experts ne s’entendent toujours pas sur les raisons de ces disparités.

Femmes d’ici

La Journée internationale de la femme est aussi l’occasion de dresser un bilan des progrès réalisés, d’appeler à des changements et de saluer les actes de courage et de détermination accomplis par les femmes ordinaires qui ont joué un rôle extraordinaire dans l’histoire de leur pays et de leur communauté.

La région de Vaudreuil-Soulanges n’est pas en reste. De nombreuses femmes d’ici se démarquent dans de nombreuses sphères de la société, que ce soit en politique, dans les affaires ou dans le secteur communautaire. Cette journée est l’occasion de souligner leur apport, leur détermination et leur persévérance dans le milieu.

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*