Logo

Maison intergénérationnelle : cohabiter en famille élargie – Le pour et le contre

Three generationsLes changements, autant chez les jeunes familles que chez les retraités, créent de nouvelles façons d’aborder la relation entre les enfants, les parents et les grands-parents. L’une de celles-ci est la montée en popularité des habitations intergénérationnelles. Or, tout n’est pas rose.

Plus précisément, ce type de maison peut être une maison existante rénovée en deux logements distincts, ou encore une maison construite dans le but d’accueillir deux générations d’une même famille. Au moment où le couple âgé part, la maison peut être reconvertie en habitation unifamiliale. Les facteurs de sécurité sont souvent soulignés comme un fort attrait à ce type de résidence. Que diriez-vous d’avoir l’esprit en paix lorsque vous devez partir et qu’un membre de la famille reste et surveille votre propriété? Un autre facteur intéressant est, bien sûr, celui du partage des frais. Bien que l’achat et l’entretien d’une maison intergénérationnelle peuvent s’avérer un peu plus coûteux que dans le cas d’une maison unifamiliale, le partage des frais rend le tout plus accessible.

Bien évaluer son choix

La question financière est l’un des premiers points à évaluer lorsque la décision de transformer une demeure en maison intergénérationnelle ou l’achat de ce type de résidence commence à mûrir. En effet, le prix d’achat, rappelons-le, peut s’avérer plus élevé. Par ailleurs, certaines réglementations municipales ne favorisent en rien la construction de ce type de résidence. Ajoutée au peu de subventions publiques allouées à ce genre de maison, cette réalité peut compliquer le jumelage de deux familles désireuses de s’établir dans la même résidence. Il est enfin conseillé de rédiger, avant la prise de décision, un « contrat » entre les propriétaires concernant les espaces publics, comme la cour extérieure, ou encore le déneigement et la tonte de la pelouse. Mettre ces points au clair pourra éviter des tensions plus tard.

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*