Logo

Un régal depuis des siècles : à l’origine du pain d’épice

Si les origines du pain d’épice sont claires, celles de la maison en pain d’épice décorée en famille à Noël ne l’est pas.

Le pain d’épice, ce gâteau au miel aromatisé de diverses épices, est apparu au Moyen Âge en Chine, avant d’être popularisé en Europe. Les biscuits que l’on utilise aujourd’hui pour créer de petits bonshommes ou pour décorer les maisons sont différents.

En Allemagne, par exemple, le pain d’épice existe sous deux formes : souple, appelé Lebkuchen, et plus rigide, en particulier associé à des carnavals et aux marchés de Noël tenus dans de nombreuses villes germaniques. Le pain d’épice dur présente des formes décoratives ornées de bonbons et de givrage. La tradition de couper le pain d’épice avec des emporte-pièces naît à ce moment, et existe dans de nombreux pays. L’exemple le plus connu est l’homme en pain d’épice. Traditionnellement, ce pain était trempé dans du vin de Porto. On trouve aussi des racines (de gingembre?) de cette tradition dans les pays nordiques, comme la Norvège, la Suède, le Danemark et la Finlande. Ces biscuits sont cuits et ornés à l’époque de Noël.

Méchante sorcière

On se dirige ensuite vers le conte des frères Grimm qui racontent, en 1812, les mésaventures d’Hansel et de Gretel. Un frère et une sœur abandonnés en forêt par leurs parents se retrouvent dans la maison en pain d’épice d’une vieille sorcière cannibale. Cette maison décorée de bonbons et de friandises est composée entièrement de ce suave biscuit aux arômes si tentants. Aujourd’hui, parents et enfants décorent de minuscules maisons avec des confiseries et du glaçage royal pour agrémenter les tables lors d’agapes festives.

maison en pain d'épicesBonbons, confiseries, friandises et pain d’épice, une tradition qu’il est bon de pratiquer en famille. (Photothèque)

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*