Logo

Conséquences sur la mémoire : sommeil et personnes âgées

Sleepy in bedEn janvier, des neuroscientifiques américains ont publié les résultats d’une étude identifiant un lien entre les troubles du sommeil, la perte de mémoire et la détérioration du cerveau liée à l’âge. Leurs conclusions confirment l’intérêt d’améliorer la qualité du sommeil des personnes âgées pour maintenir la mémoire.

Les ondes cérébrales lentes générées pendant le sommeil profond et réparateur jouent un rôle clé dans le transfert des souvenirs de l’hippocampe, qui les stocke à court terme, au cortex préfrontal, qui les mémorise à plus long terme. Cependant, chez les personnes âgées, ce transfert s’opère mal en raison d’un sommeil peu profond.

Déroulement de L’étude

Les chercheurs ont évalué la mémoire des 18 jeunes adultes en bonne santé âgés et de 15 adultes en bonne santé âgés de 70 ans, après une nuit de sommeil complète. Avant d’aller se coucher, les participants devaient mémoriser 120 ensembles de mots. Durant leur sommeil, un électroencéphalogramme mesurait leur activité cérébrale. Le lendemain matin, les participants ont été interrogés sur les groupes de mots. En moyenne, la qualité du sommeil profond des personnes âgées est de 75 % inférieure à celle des participants plus jeunes, et leur mémorisation au réveil inférieure de 55 %.

Routine du sommeil

L’adoption de mauvaises habitudes peut accentuer les changements du sommeil associés à l’avancement en âge. Ainsi, par le simple changement de ces habitudes, le trouble du sommeil peut être atténué ou éliminé, ce qui améliore la qualité de vie. Parmi les stratégies les plus efficaces, on trouve la réduction de la consommation de caféine, l’élimination des repas copieux tard en soirée et la diminution des siestes durant la journée.

De plus, les personnes aînées au style de vie actif présentent moins de problèmes de sommeil que leurs pairs sédentaires. Quel que soit l’âge de la personne, l’exercice physique, telle la marche rythmée pendant 30 à 40 minutes, a des effets bénéfiques sur le sommeil.

En cas de problèmes graves, consultez un spécialiste de la santé. Il saura vous présenter d’autres solutions.

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*