Logo

La prévention du suicide chez les aînés, c’est l’affaire de tous!

Beaucoup de gens croient à tort que les problèmes de santé mentale font partie du vieillissement. Or on peut avoir des problèmes de santé mentale à tout âge. En fait, beaucoup d’aînés, sinon la plupart, se sentent bien sur le plan des émotions.

Il se peut toutefois que les tensions uniques vécues par certains se répercutent sur leur bien-être et leur santé mentale. Faire face à la maladie, perdre des êtres chers et s’adapter à de nouvelles conditions de logement ne sont que quelques exemples de tensions auxquelles les aînés sont exposés. Ces problèmes peuvent devenir tellement douloureux que certaines personnes songent à s’enlever la vie.

Le suicide peut découler d’un sentiment de désespoir extrême et d’une douleur émotionnelle intense. Il est possible de prévenir un grand nombre de suicides chez les aînés. Le fait d’en comprendre les facteurs de risque et les signes précurseurs constitue une première étape qui doit toutefois s’accompagner d’une aide professionnelle appropriée.

Briser l’isolement

L’isolement peut accroître le facteur de risque. Par exemple, les personnes âgées qui ne s’entendent pas bien avec leur entourage, qui ont perdu des personnes avec lesquelles elles entretenaient des contacts sociaux ou qui vivent éloignées de leurs proches peuvent ressentir un isolement difficile à supporter. Une personne âgée peut également se sentir comme un fardeau pour les autres, ce qui peut la pousser à s’isoler.

Ressources

Devant la réalité du suicide des aînés, des ressources ont été mises en place pour favoriser la prévention. D’abord, la Coalition canadienne pour la santé mentale des personnes âgées (CCSMPA) met à la disposition du public une riche documentation sur le site internet au www.ccsmh.ca. De plus, l’Association québécoise de prévention du suicide (AQPS) en fait une thématique centrale de la Semaine de prévention du suicide de 2012. Depuis 2011 et jusqu’à 2013, une vaste opération de concertation et de mobilisation auprès de divers partenaires a lieu à ce sujet dans 17 régions du Québec. Sous forme de conférences participatives, ces journées régionales ont pour but de susciter la création de partenariats régionaux tout en favorisant l’appropriation des différents aspects de cette problématique. Ainsi, individus et organisations planifient et mettent en œuvre des actions pour prévenir le suicide des aînés dans leur région.

Visitez le site Web au www.aqps.info pour connaître la programmation de ces journées régionales.

Sources : CCSMPA et AQPS

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*