Logo

Lutter contre la grisaille de l’automne – Luminothérapie

FEMME LUMINOTHERAPIEDifficile de se plaindre du temps depuis l’arrivée de l’automne. Souvenez-vous toutefois que le froid, la pluie et la grisaille peuvent survenir à tout moment en automne, affectant du même coup le moral et le niveau d’énergie. Pour éviter de sombrer dans la déprime, considérez la pratique de la luminothérapie.

Qu’est-ce que la luminothérapie?

Le manque de lumière peut causer de l’irritabilité, une baisse d’énergie, une augmentation de l’appétit, de la fatigue chronique et une baisse de libido. Ces symptômes nuisibles sont associés à ce que les spécialistes appellent le trouble affectif saisonnier (TAS). Près de 20 % de la population canadienne en ressent les effets chaque année. Les femmes et les jeunes adultes sont les plus touchés par ce problème de santé. Lorsque les heures d’ensoleillement diminuent au tournant du mois de septembre, les rythmes circa­diens, qui régissent une période de 24 heures dans l’organisme, peuvent se trouver débalancés. La luminothérapie consiste simplement en une thérapie par séances d’exposition à une lampe imitant le rayonnement solaire, dit à large spectre, qui agit sur ces rythmes et en rétablit l’équilibre. Du même coup, les symptômes associés au TAS diminuent.

Utilisation

La luminothérapie se pratique principalement à la maison, mais peut également se faire dans des cliniques spécialisées. Il est recommandé de planifier les séances de 20 à 30 minutes le matin pour en optimiser l’effet. Il suffit donc d’allumer la lampe en déjeunant ou en lisant le journal. Essayez d’intégrer ce réflexe à votre routine matinale. Vous pouvez continuer à vaquer à vos occupations pendant le traitement, pourvu que votre visage demeure baigné par la lumière pendant toute la séance. Il est donc préférable de demeurer assis à la table de cuisine ou au salon, et de vous détendre. Il est toutefois essentiel de garder les yeux ouverts pendant la séance. Une distance de 50 centimètres entre la lampe et votre visage doit être respectée.

Bienfaits

Rapidement, les utilisateurs constatent l’effet bénéfique sur le taux d’énergie. Selon les statistiques, de 50 à 80 % des utilisateurs de lampes thérapeutiques en ressentent les effets positifs en une à quatre semaines. Ce taux est comparable à celui des utilisateurs d’antidépresseurs, mais la luminothérapie n’entraîne pas d’effets indésirables comme les médicaments peuvent le faire.

Conseil d’achat

Les magasins de produits naturels et de médecines douces, les boutiques de matériel orthopédique, les pharmacies ou les boutiques de luminaires offrent des lampes de luminothérapie. Lorsque vous cherchez à vous procurer une lampe, certains critères doivent être considérés. Il faut idéalement viser une lampe qui produit une lumière de 10 000 lux, ou 2500 lux dans le cas d’une lampe DEL. Assurez-vous que la lampe n’émet pas de rayon UV. Lorsque le traitement est prescrit par un professionnel de la santé, certaines compagnies d’assurance rembourseront le coût de la lampe. Renseignez-vous auprès de votre assureur. Alors, plutôt que de fuir dans les tropiques ou de consommer des médicaments, donnez une chance à la lumière de vous redonner votre énergie et votre joie de vivre!

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*