Logo

S’alimenter pour bien vieillir

Après 50 ans, il est important de veiller à bien s’alimenter et à changer ses habitudes de vie pour s’assurer un avenir en santé. Voici quelques exemples d’aliments à éviter et d’alternatives à privilégier.

Les céréales

Aliments à éviter : les céréales raffinées et enrichies de fer, le pain blanc, les biscottes, les brioches et autres viennoiseries, les tartes, le riz blanc à cuisson rapide.

Aliments à privilégier : les flocons d’avoine, le sarrasin, la semoule de blé ou de riz, le germe de blé, les pains aux céréales, le blé boulgour, le riz complet, le riz basmati.

En plus d’agir sur le transit intestinal, les céréales complètes contiennent de nombreux antioxydants : vitamine E, flavonoïde, zinc, sélénium, cuivre et manganèse. Le pain complet au levain contient quant à lui deux fois plus de minéraux, trois fois plus de fibres et jusqu’à six fois plus de vitamines que le pain blanc. Un argument massue.

Les légumes

Aliments à éviter : pommes de terre frites, croustilles.

Aliments à privilégier : brocoli, choux de toutes sortes, carotte, épinard, oignon, ail, légumineuses.

Des légumes encore des légumes. En plus de contenir des fibres, des vitamines et des minéraux, ils apportent des caroténoïdes et des flavonoïdes, des pigments présents en abondance dans les végétaux et qui leur donnent leur couleur. Les caroténoïdes et les flavonoïdes sont des antioxydants extrêmement puissants. À consommer autant crus que cuits. Plusieurs études ont démontré que les personnes qui consommaient peu de légumes crus ont deux à trois fois plus de risques de contracter certains cancers.

Les fruits

Aliments à éviter : fruits en sirop, confitures, miel.

Aliments à privilégier : orange, pamplemousse, abricot, pêche, banane, kiwi, fruits secs, amandes, noix du Brésil, noix de pécan, noisettes, noix, etc. Les fruits contiennent de la vitamine B et C, indispensable à la fabrication des messagers chimiques. Certaines études ont indiqué que la consommation de fruits a un effet bénéfique sur l’attention, la mémoire et la résistance au stress. Les amandes et les noix apportent des fibres, du magnésium et de l’acide alphalinoléique.

Les poissons

Aliments à éviter : brochet, anchois, requin, espadon, poissons marinés dans le sel, fritures.

Aliments à privilégie : saumon, truite, flétan, rouget, turbot, hareng, maquereau, sardine, huîtres, fruits de mer, crevettes. Les poissons gras procurent des quantités importantes de deux acides gras, l’EPA et le DHA, dont les effets bénéfiques sont nombreux : ils diminuent les triglycérides, préviennent la formation de caillots et possèdent des propriétés anti-inflammatoires. On les dit aussi antidépresseurs et anticancéreux.

Bien d’autres aliments auraient des effets protecteurs. Le thé vert, le vin rouge, les eaux minérales riches en magnésium et en calcium, l’huile d’olive ou de colza font partie des incontournables de la bible antiâge. Un régime bien tentant, mais attention aux excès. Ce n’est pas parce qu’un aliment est protecteur qu’il faut en abuser.

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*