Logo

Faciliter le passage du primaire au secondaire

Une reconnaissance des lieux est incontournable pour faire baisser le niveau de stress.  Photothèque

Une reconnaissance des lieux est incontournable pour faire baisser le niveau de stress.
Photothèque

Qu’on se le dise, la rentrée scolaire occupe une place de choix dans la liste des évènements éprouvants d’une vie. Quand, de surcroît, cette dernière est synonyme de transition vers le secondaire, on atteint aisément le summum. Plusieurs ressentent encore aujourd’hui, même plusieurs décennies après ce passage marquant, ces petits papillons de nervosité lorsqu’ils voient poindre le mois de septembre.
Qu’à cela ne tienne! Pour ceux qui guideront sous peu leur marmaille vers le merveilleux monde du secondaire, voici 4 conseils qui atténueront les symptômes de ce que l’on pourrait appeler le « syndrome présecondaire ».
1.Effectuez une reconnaissance des lieux en compagnie de votre enfant. Prenez soin d’identifier les endroits importants, comme la salle de bain, les différents locaux de cours, le gymnase, la cafétéria, son casier, etc.
2.Soyez compréhensif face au stress qu’il vit et offrez-lui votre écoute. Faites-lui même part de votre propre expérience; cela calmera sans aucun doute ses appréhensions.
3.Imposez une leçon de fonctionnement d’agenda 101!
4.Intégrez à l’avance, surtout pour une main inexpérimentée, l’art de manipuler un cadenas : cette pratique fastidieuse peut s’avérer fort utile!
Voilà! Bien outillé comme vous l’êtes désormais, vous assurerez à votre enfant une transition tout en douceur vers le secondaire (et à vous-même, une tranquillité d’esprit qui n’a pas de prix!).

Vous aimerez également

 

<<