Logo

Célébrer et passer à l’action

L’Écocentre souligne en ce Jour de la Terre son deuxième anniversaire. Photo VIVA

L’Écocentre souligne en ce Jour de la Terre son deuxième anniversaire. Photo VIVA

Depuis 1995, les activités ne cessent de croître dans le cadre du Jour de la Terre. Nouvellement mandatée par Earth Day Network pour renforcer le Jour de la Terre dans la francophonie, l’équipe québécoise s’apprête à relever de nouveaux défis dès cette année.

Pierre Lussier, directeur, confirme : « Depuis quelques années, le Jour de la Terre est en mutation au Québec. Cette journée reconnue ­internationalement a dépassé le cadre symbolique de la célébration en ­proposant des programmes d’action à l’ensemble des acteurs du Québec. Cette vision ­nouvelle nous amène désormais sur de nouveaux territoires francophones et elle nous servira de modèle pour amener la célébration par l’action ce 22 avril et tous les jours. » Bien entendu, cette journée continuera d’offrir aux Québécois un 22 avril sous le signe de la célébration et surtout de l’action.

Plus d’un millier d’activités sont ­organisées par des citoyens, des écoles ou des organismes engagés afin de célébrer notre planète. On consulte le calendrier en ligne du Jour de la Terre Québec pour en savoir plus ou pour y inscrire un ­événement à jourdelaterre.org

Anniversaire de l’Écocentre

Dans la région de Vaudreuil-Soulanges, le 22 avril marque également ­l’anniversaire de l’Écocentre, où les ­citoyens peuvent faire leur part pour ­l’environnement. Ne sachant plus quoi faire de produits à disposer, les familles sont invitées à poser un geste vert en les apportant à l’Écocentre.

En favorisant la récupération et la ­valorisation, l’Écocentre de la MRC de Vaudreuil-Soulanges, situé au 2800, rue Henry-Ford à Vaudreuil-Dorion, permet de détourner des sites d’enfouissement une quantité importante de résidus et de leur donner une deuxième vie. Majoritairement, les citoyens apportent des matériaux de construction et ­d’excavation, de vieux meubles et ­électroménagers. On obtient la liste des produits admis au mrcvs.ca/ecocentre
L’année dernière, le nombre d’usagers a doublé pour atteindre une moyenne de 546 visites par semaine. Ce sont 22 % des foyers de la MRC qui ont eu recours au service du centre. Toutefois, en ­augmentant le nombre d’heures ­d’ouverture, le temps d’attente demeure court. Étant donné la popularité de ­l’établissement, le territoire accueillera d’autres écocentres prochainement, dont celui de Saint-Zotique prévu à la fin de l’été 2015.

Rappelons que pour bénéficier des ­services de l’Écocentre, les citoyens doivent ­présenter une preuve d’identité avec photo et une preuve de résidence dans l’une des 23 municipalités de la MRC.

Vous aimerez également

 

<<