Logo

Mettre un terme à l’intimidation

L’intimidation est un phénomène qui traverse les années et les générations. Ce n’est toutefois pas une raison pour l’aider à progresser.

L’intimidation, c’est lorsqu’on se moque d’une personne, qu’on lui donne des surnoms, qu’on l’humilie, qu’on l’exclue, qu’on la menace avec l’intention de lui faire du mal, que ce soit en personne, sur le Web, par texto ou par téléphone.

Une victime d’intimidation ne présentera pas nécessairement de blessures physiques. Pour pouvoir agir, vous devez rester attentif et à l’écoute de votre enfant afin de reconnaître les signes d’intimidation. Prêtez une attention particulière aux symptômes d’anxiété, à la perte d’intérêt pour des activités, à l’isolement ou aux changements brusques de comportement.

Passer à l’action

Comme parent, vous pouvez agir. Si vous apprenez que votre enfant est victime d’intimidation, restez calme, car votre enfant a besoin de réconfort et ne doit pas vivre une autre source de stress. Soyez à l’écoute et demandez-lui de décrire ce qu’il vit.

Prenez le temps de parler avec le professeur de votre enfant et au personnel de l’école pour les mettre au fait de la situation. Ces professionnels deviendront des alliés pour votre enfant. Encouragez votre enfant à dénoncer ses intimidateurs en lui expliquant qu’il faut du courage, mais qu’il s’agit d’une démarche essentielle.

Encouragez-le à éviter tous gestes de représailles ou de vengeance et à rester avec des amis sur lesquels il peut compter. Si la situation nuit au fonctionnement quotidien de votre enfant, demandez l’aide du psychologue, du psychoéducateur ou du travailleur social de l’école ou du Centre de santé et de services sociaux (CSSS), des Services à la famille ou de tout autre service communautaire.

L’intimidation est une forme de violence. Comme toutes les autres formes de violence, elle ne doit pas être tolérée, elle doit être dénoncée. Il faut agir contre l’intimidation.

Source : MELS

Vous aimerez également

 

<<