Logo

Traditions : Une sucrée de belle histoire!

Comment a-t-on découvert le véritable trésor des érables à sucre?

Plusieurs histoires amusantes circulent à ce sujet, dont celle du frère Marie-Victorin qui raconte qu’un écureuil aurait mordu une branche pour y boire la sève, devant le regard intrigué d’un Amérindien. Vrai ou faux, ce récit est l’une des nombreuses légendes sur la découverte de l’eau d’érable et sur la transformation de l’eau en délicieux sirop!

Pour leur part, Jacques Cartier et ses compagnons ont découvert le doux secret de l’érable à sucre grâce aux Amérindiens, lors de leurs aventures en Nouvelle-France, entre 1536 et 1542. Au cours du XVIIe siècle, la popularité de l’eau d’érable augmente, particulièrement auprès de la noblesse française. On raconte d’ailleurs que le sucre d’érable en dragées était le bonbon favori du roi Louis XIV.

Pour leur part, Jacques Cartier et ses compagnons ont découvert le doux secret de l’érable à sucre grâce aux Amérindiens, lors de leurs aventures en Nouvelle-France, entre 1536 et 1542. Au cours du XVIIe siècle, la popularité de l’eau d’érable augmente, particulièrement auprès de la noblesse française. On raconte d’ailleurs que le sucre d’érable en dragées était le bonbon favori du roi Louis XIV.

Quelle que soit la technique utilisée, le sirop d’érable demeure synonyme de rassemblements festifs et de plaisirs gustatifs. C’est un produit propre à l’Amérique du Nord et, plus particulièrement, au Québec. Il ne contient ni colorant ni agent de conservation. Sa saveur unique lui vaut une renommée internationale, et nombreux sont les adeptes qui accourent dans les érablières au printemps venu, question de se sucrer le bec comme pas deux!

Vous aimerez également

 

<<