Logo

Cancer du sein : Favoriser la santé des seins

Md cancer.jpgOctobre est le Mois de la sensibilisation au cancer du sein. L’occasion est belle pour rappeler l’importance d’un dépistage précoce.

En effet, en plus d’augmenter les chances de survie de la personne atteinte du cancer du sein, le dépistage précoce permet des traitements plus ciblés et moins invasifs. Pour mettre toutes les chances de votre côté et réduire vos risques de développer cette maladie, la Fondation du cancer du sein du Québec vous encourage à adopter de saines habitudes de vie :
• Observez régulièrement vos seins, apprenez à les connaître et soyez à l’affût de tout changement, surtout s’il persiste.
•  Consultez votre médecin au minimum tous les deux ans pour un examen des seins. Si vous avez plus de 50 ans, vous devriez également passer une mammographie tous les deux ans. La fréquence recommandée pour cette dernière peut toutefois varier, notamment s’il y a des antécédents de cancer du sein dans votre famille. Si tel est le cas, il est important d’en parler à votre médecin.
• Mangez sainement et surveillez votre poids. Une alimentation équilibrée, faible en gras et riche en fibres, en fruits et en légumes peut réduire les risques de cancer du sein, alors qu’un surplus de poids en augmente les risques.
• Soyez active! Un minimum de quatre heures d’exercice par semaine diminue les risques de cancer du sein.
• Cessez de fumer, le cas échéant, et modérez votre consommation d’alcool.
Enfin, tâchez d’éviter le stress. Et n’oubliez pas : une bonne santé passe par une vie équilibrée! Pour en savoir plus, consultez le www.rubanrose.org.

Causes et facteurs

La recherche sur le cancer du sein a démontré que ses origines comportent une panoplie de causes potentielles et de facteurs de risque. Même si plusieurs sont biologiques (inévitables), d’autres peuvent cependant être supprimés, évités ou contrôlés en modifiant certaines habitudes de vie.
En ce qui concerne le développement du cancer du sein, voici les principales causes physiques ayant été répertoriées :
• L’âge (risque accru chez les 50 ans et plus);
• La densité élevée des seins;
• Les antécédents personnels ou familiaux de cancer du sein ou des ovaires;
• Les mutations génétiques associées aux gènes BRCA1 et BRCA2;
• La prise d’hormones postménopausiques (œstrogènes et progestérone);
• Les antécédents d’affections bénignes des seins (kystes, hyperplasie);
• Des premières menstruations hâtives ou une ménopause tardive.

En contrepartie, certaines causes du cancer du sein sont étroitement liées à des choix de vie personnels. En voici une liste non exhaustive :
• La consommation d’alcool;
• La prise de contraceptifs oraux pendant plusieurs années;
• L’inactivité physique (sédentarité);
• L’excès de poids et l’obésité à l’âge adulte;
• Le tabagisme et la fumée secondaire;
• Les grossesses tardives (après l’âge de 30 ans).
Veuillez noter que ces facteurs de risque n’ont pas tous la même valeur. Aussi, prenez soin de vous renseigner adéquatement avant de modifier vos habitudes de vie. Pour ce faire, n’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé.

Vous aimerez également

 

<<