Logo

Des solutions pour réduire les symptômes de l’incontinence

Saviez-vous que l’incontinence urinaire N’EST PAS liée au processus normal du vieillissement? Il est en effet possible de réduire — voire d’enrayer — les symptômes de l’incontinence dans 50 à 85 % des cas… Voici quelques pistes de solutions selon le type d’incontinence dont vous souffrez.

Incontinence à l’effort

Si vous avez des pertes d’urine en toussant, en riant ou en faisant un effort physique quelconque, consommez des fibres, maintenez un poids santé, cessez de fumer et ne buvez pas trop (quatre à six verres de liquide par jour). Certains aliments (mets épicés et fruits très acides) ainsi que l’alcool et la caféine peuvent aussi contribuer à l’incontinence : consommez-les avec modération.

Suivez les mêmes conseils si vous souffrez d’incontinence d’urgence (envie soudaine et irrépressible qui ne vous donne pas le temps de vous rendre aux toilettes) ou d’incontinence mixte (combinaison entre incontinences à l’effort et d’urgence).

Incontinence fonctionnelle

Si vous n’arrivez pas à temps aux toilettes en raison de l’arthrite ou d’une mobilité réduite, par exemple, désencombrez le passage menant à la salle de bain, portez des vêtements faciles à détacher, travaillez votre équilibre, exercez-vous à vous lever sans appui d’une chaise droite, marchez 20 minutes par jour et installez des barres d’appui dans la salle de bain.

Incontinence nocturne

Si vous n’arrivez pas à maîtriser votre vessie la nuit, évitez les irritants alimentaires après le souper, adoptez une bonne hygiène de sommeil et parlez-en à votre médecin — ce que vous devriez d’ailleurs faire dans tous les cas. Certains médicaments (somnifères, antidépresseurs, etc.) et certaines maladies ou affections chroniques (apnée du sommeil, diabète, AVC, etc.) peuvent en effet causer l’incontinence.

Vous aimerez également

 

<<